Le rocher par Elisa SEBBEL

L’auteure : Elisa Sebbel

elisa sebbel

Docteur en Littérature Française, Elisa Sebbel donne des cours dans une université espagnole et fait de la recherche. Passionnée par l’histoire, elle s’intéresse particulièrement au XIXème siècle et à l’Empire. Elle a publié de nombreux articles académiques de littérature et participé à de nombreux congrès et colloques. Avec ce premier roman, elle se lance dans l’écriture littéraire.

Le livre : Le rocher
La couverture : Superbe couverture dotée d’une phrase qui accroche de suite le lecteur  « Une île, vingt et une femmes, cinq mille hommes, une guerre, une prison, un amour impossible ».

Le rocher photo de couverture

Genre : Historique
Nombre de pages : 294
Prix : Broché : 12.99 euros – Numérique : 3.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

5 mai 1809, cinq mille soldats de l’armée napoléonienne sont déposés sur l’île déserte de Cabréra. Parmi eux, vingt et une femmes, dont une jeune cantinière de dix-huit ans qui vient de perdre son mari. Sur tous les visages, la même question : les a-t-on abandonnés à leur propre sort sur ce rocher aride ? Le lecteur vivra avec Angélique ce drame oublié de notre histoire. Il partagera son quotidien, ses émotions, ses moments de joie, de tristesse, de peur, de doute, d’espoir et de désespoir. Il expérimentera la faim, la soif, le froid, la violence mais aussi des instants de bonheur immense, un amour qui emportera la raison et tous les sens et redonnera une raison de lutter, des moments exceptionnels d’amitié, de tendresse, de bonté humaine, il découvrira les ressources inattendues de l’humain quand tout semble perdu… Partagée entre deux hommes, Angélique l’emportera dans le tourbillon de sa vie. Inspiré de faits réels, ce roman est troublant de vérité.

illustration le rocher

Ma petite chronique :

Pour commencer je remercie l’auteure, Elisa Sebbel, pour la confiance qu’elle m’a accordée en me proposant le service presse de son roman, pour être plus précise un chef-d’oeuvre.
Lorsqu’on parle de roman historique ça peut faire peur !
Et bien découvrez  « Le rocher » et vous changerez certainement d’avis.
En ce qui me concerne ce roman est une révélation, un coup de coeur.

Le roman commence par un rappel concis des faits historiques, afin de situer le lecteur dans le temps. La défaite espagnole face à l’armée de Napoléon 1er en 1809.
Certes le récit est romancé mais basé sur des faits réels d’une période de notre histoire malheureusement méconnue. L’auteure a effectué un travail de recherches colossales et maîtrise parfaitement son sujet, au point qu’il nous semblerait voir l’héroïne arriver de l’île de Cabréra pour nous conter sa tragique aventure.

Angélique, jeune veuve de 18 ans devenue vivandière (terme utilisé pour désigner les femmes attachées à des régiments pour servir de personnels de service), pour suivre l’homme qu’elle aimait, fait partie des vingt et une femmes et cinq mille hommes abandonnés, le 5 mai 1809, sur une petite île des Baléares de sable granuleux et de roche.
Hormis une ruine de château et une seule petite source d’eau potable qui se tarit très vite vu le nombre de prisonniers, on trouve quelques herbes qui serviront de décoctions pour les malades, rien qui puissent leur permettre de s’alimenter.
Les conditions de vie sont effroyables et misérables. Alors commence une vraie lutte pour la survie, entre la famine et les épidémies, beaucoup ne survivront pas. Ils devront s’armer de courage et faire preuve de beaucoup d’imagination afin de s’abriter de la canicule et des tempêtes hivernales.
L’amitié, l’amour, la solidarité et le partage prendront tout leur sens, pour survivre.
Angélique est une femme courageuse et déterminée à vivre. Elle a la chance d’être protégée par un gradé, une sécurité indispensable sur cette île où l’instinct animal de l’homme refait vite surface.
Impossible de s’échapper perdus en pleine méditerranée, les prisonniers sont soumis à attendre que les troupes espagnoles daignent les livrer au compte goutte et surtout à intervalles qui deviendront de plus en plus irréguliers.

qu’adviendra-t-il de ces malheureux ? Seront-ils libérés, ou finiront-ils leur vie abandonnés sur cette île ?

J’ai lu ce roman en quasi-état d’apnée, complètement envoûtée par le récit, une page poussant l’autre sans m’en rendre compte en quelques heures.
Le travail de l’auteure est si précis, les descriptions si détaillées qu’au fil de ma lecture je visualisais les images.
Je vais m’offrir la version brochée qui a amplement sa place dans ma collection de livres d’auteurs indépendants.

J’ai beaucoup apprécié la documentation et les illustrations d’objets fabriqués à partir d’ossements humains, retrouvés sur l’île et présentés à la fin du roman.
Je remercie Elisa Sebbel de m’avoir donné l’opportunité de connaître cette période qui devrait être remise dans les cours d’histoire.
Une version télévisée ne serait pas pour me déplaire, il y aurait vraiment de quoi tourner cette tragédie historique car l’île de Cabréra ne serait-elle pas une sorte de camp de concentration avant Auschwitz et Dachau !

Je recommande vivement ce roman, et j’attends la suite avec impatience.
Vous pourrez accéder en fin de chronique au site de l’auteur pour y découvrir des photos de l’île et des documents exceptionnels.

Ma petite note : 10/10

En connaître plus sur l’auteur :

Le site de l’auteure : Clic ici
La page Facebook de l’auteure : Clic ici

 

illustration 3 le rocher

 

 

 

 

 

Publicités

Un oiseau en cage par Elie Biel

L’auteure : Elie Biel

elie biel photo

Elie Biel est née à Bruxelles en 1985. Elle a vingt-et-un ans quand elle part travailler  en Nouvelle-Calédonie, dans le Pacifique Sud. Elle pratiquera ensuite son métier aux quatre coins du monde, partagée entre sa passion des chevaux et son goût pour les voyages. « Un oiseau en cage » est son premier roman.

Voilà 12 ans qu’elle parcoure le monde, travaillant le plus souvent en tant que monitrice d’équitation. L’idée de ce livre lui est venue après un étrange rêve qui parlait de Tom, cet Indien si particulier… Il l’a tellement bouleversée qu’elle s’est levée au milieu de la nuit, et que commencé à écrire…

Le livre : Un oiseau en cage
La couverture : Une jolie couverture nature, semblable aux deux autres tomes pour une trilogie en harmonie

un oiseau en cage couverture

Genre : Fantasy
Nombre de pages : 357
Prix : Broché : 9.99 euros – Numérique : 2.99

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

C’est dans un Ranch aux USA, qu’Amy trouve un job d’été à la fin de ses études, en tant qu’animatrice de camps de vacances. À travers les fabuleux espaces du Montana, ils partent randonner à cheval. Le groupe est sous la protection de Tom, un ténébreux jeune homme qui intrigue particulièrement Amy. Mais si la jeune femme est sous le charme, il semblerait que le bel Indien soit inaccessible. Il rôde sur le camp comme une ombre, totalement silencieux et indifférent à sa présence. D’ailleurs, il ne lui aurait sans doute pas adressé la parole, s’il n’avait pas dû voler à son secours et lui montrer, par la même occasion, ses étranges capacités. Alors que tout les sépare, Tom et Amy vont se rapprocher. Mais entre dangers et secrets, ils devront lutter pour être ensemble. Pour le meilleur ? On pour le pire…

Ma petite chronique :

Je découvre avec plaisir le premier tome de la trilogie fantasy de Elie Biel, « Un oiseau en cage ». Je la remercie pour la confiance accordée pour ce service presse.

Dès les premières pages, j’ai été envoûtée par l’écriture fluide et addictive.

Amy, habituée aux voyages et passionnée par les chevaux, passe son été dans le Montana  où elle sera animatrice pour enfants dans un centre de loisirs équestre. Elle est très vite adoptée mais un jeune homme discret et mystérieux l’attire et l’intrigue.
Tom, d’origine indienne, vient aider les propriétaires chaque été. Il a bien remarqué la jeune fille, mais au sein de sa tribu il est déjà promis à une autre fille.
Lors d’une randonnée, les deux jeunes finiront par se rapprocher même si Tom reste très secret, il n’est pas autorisé à parler de ses origines, lors d’une rencontre avec un ours, Emy se rendra vite compte que le garçon qui hante ses pensées, a des pouvoirs magiques comme discuter par télépathie à l’animal.

Un roman d’aventures allié à une jolie histoire d’amour dans une tribu Indienne cachée aux pouvoirs surprenants. Un vrai dépaysement, j’ai passé un agréable moment de lecture et j’ai hâte de découvrir la suite des aventures de Tom et Emy.

Ma petite note : 9.5/10

En connaître plus sur l’auteure :

Les livres de l’auteure : Clic ici

La page Facebook de l’auteur : Clic ici

 

imag illustration pour l oiseau en cage

La Nuit Jamais Ne Nous Quitte par Else Smakalova

l’auteure : Else Smakalova

else smakalova photo

 

C’est sous le pseudonyme d’Else Smakalova que Catherine Mirra vient de publier son tout premier roman intitulé “La nuit jamais ne nous quitte”

« Comment est né ce roman et d’où vient cette envie d’écrire ? Peut-on y voir une forme d’autobiographie ?
Lorsque j’étais plus jeune, je notais, pêle-mêle, des idées qui me traversaient la tête. J’ai rempli ainsi 5 cahiers. J’ai remis la main dessus et avec l’un d’eux, je me suis mise à écrire ce roman. Il n’est pas du tout autobiographique, mais malgré tout, lorsque vous écrivez, inconsciemment, votre plume transcrit toujours un peu de votre vécu ».
Source :bugey-cotiere voir en bas de chronique l’article complet.


Le livre :
 La Nuit Ne Nous Quitte Jamais
La couverture : Une couverture fraîche avec des zones d’ombres adaptée au roman.

la nuit jamais de nous quitte couverture

Genre : Roman d’amour psychologique
Nombre de pages : 118
Prix : Broché : 12.90 euros – Numérique : 1.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

le résumé :

Else et Alain sont des amis d’enfance qui s’aiment d’une amitié amoureuse. Pris dans une relation quasi gémellaire, ils n’osaient s’imaginer vivre l’un sans l’autre, jusqu’au jour ou Alain est arraché à Else lors d’un accident, laissant une autre femme enceinte et une mère inconsolable. Vingt ans plus tard, Else tombe sur son sosie, Chris et ne peut s’empêcher d’être troublée. Des vies qui se croisent, qui s’enchevêtrent et s’accrochent au passage, qui se ratent. Quand le miracle de la relation fusionnelle se reproduit, le scénario n’est-il pas déjà joué d’avance?

Ma petite chronique :

Else et Alain, amis d’enfance, entretiennent une relation quasi gémellaire. Ils vivent ensemble et acceptent tant bien que mal leurs aventures amoureuses d’un soir.
Alors qu’ Alain annonce à Else qu’il va devoir se marier car sa dernière conquête attend un enfant, il disparaît dans un tragique accident.
Le monde d’Else s’effondre et celui de la mère d’Alain aussi.

Quand vingt ans plus tard elle rentre en Chris le sosie d’Alain, Else reprend petit à petit goût à la vie et l’espoir d’un avenir meilleur.  mais peut-on aimer le sosie d’un être cher disparu sans craindre de tomber dans une psychose répétitive non fondée ?

Ce roman est très bien écrit mais le style anachronique dans le récit m’a sortie de ma zone de confort. L’histoire est triste et pourtant je n’ai ressenti qu’un peu de mélancolie.
l’écriture fluide et les chapitres courts font penser que la narratrice nous dévoile une partie d’un journal intime, entre souvenirs passés et présents.

Ce style d’écriture particulier pourrait faire peur à certains lecteurs peu habitués, il n’est pas mon genre de prédilection, mais je suis certaine que ce roman va plaire à beaucoup de personnes.
le roman amène le lecteur à réfléchir sur plusieurs questions.
peut-on vivre deux fois le même amour avec une personne qui est le sosie de l’être perdu? Avons-nous réellement un ou plusieurs sosies ? Les sosies physiques sont-ils identiques au niveau caractère ?

Une lecture rapide à découvrir…

Je remercie Anaelle Alvarez de Publishroom pour ce service presse et de la confiance qu’elle m’a accordée.

Ma petite note : 7.5/10

En connaître plus sur l’auteure :

Interview Bugey-côtière : Clic ici

ame soeur1

Echec et love ! par Andy PIERCE

L’auteur : Andy Pierce

images

Né en France en 1985, Andy Pierce est un auteur de romans et de nouvelles.
Son œuvre la plus célèbre est « Je serai toujours là pour toi » (2017).

Parallèlement à son activité d’écrivain, il enseigne les Lettres Modernes depuis dix ans.

Le livre : Échec et love !
La couverture : Une couverture jeune qui attirera le regard des adolescents.

51U5fQvRD4L

Genre : Jeunesse/Amour
Nombre de pages : 123
Prix : Numérique : 0.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

Le jour où il se découvre un don pour les échecs, Maxime, quatorze ans, est loin de se douter que toute son existence va être bouleversée…
Comment ses amis mordus de foot réagiront-ils ? Jusqu’où sa nouvelle passion le mènera-t-elle ? Et surtout : peut-on être à la fois un grand joueur d’échecs et un grand séducteur ?

Après « Je serai toujours là pour toi », Andy Pierce vous propose de découvrir le premier roman Young Adult sur l’univers des échecs !

Une galerie de personnages désopilants, de belles histoires d’amour et d’amitié, des rebondissements en cascade… Bref, un roman comme on les aime, qui plaira autant aux amateurs d’échecs qu’à ceux qui n’y ont jamais joué !

ma petite chronique :

Maxime est un adolescent de 14 ans comme les autres. Il aime chahuter avec ses copains au collège et parfois même en classe ce qui lui vaut ce jour-là une heure de retenue par son professeur de Mathématiques en salle du club d’échecs.

Une fois le travail effectué, Monsieur Moreau va lui proposer de l’initier au jeu. C’est la première fois que Maxime s’y intéresse et pourtant il se révèle très doué. Cette découverte va transformer sa vie, du jour au lendemain ses priorités vont changer.
Il va délaisser ses anciens copains fans de football, plus rien d’autre ne compte que les échecs, et quand il fera la connaissance de Luna, il devra faire un choix crucial. Échec ou Love !

Un roman court où les adolescents pourront se retrouver avec des personnages attachants qui leur ressemblent, et peut-être se découvrir une passion pour ce jeu. L’écriture fluide et l’accessibilité des règles décrites par l’auteur donne envie de se plonger dans une partie d’échecs à la fin de la lecture.

Je remercie Andy Pierce, pour la confiance qu’il m’accorde en me soumettant la lecture de ses romans. Un univers jeunesse que je recommande à tous.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteur :

La page Facebook de l’auteur : Clic ici

Le twitter de l’auteur : clic ici

Les livres de Andy Pierce : Clic ici

1694296090_small

 

Lola et Ulysse par Julien Leclercq

images (1)

yyoz1tnt

Lola et Ulysse

yyoz1tnt

L’auteur : Julien Leclercq

Julien Lecercq auteur photo

Julien Leclercq. Auteur de Journal d’un salaud de patron, paru aux éditions Fayard en octobre 2015. Ancien libraire puis journaliste, il dirige depuis 2010 l’agence de presse Com’Presse. Entrepreneur engagé et jamais très loin du monde de l’édition, c’est en toute logique qu’il souhaite concilier ses deux passions avec ce projet innovant.

Le livre : Lola et Ulysse

lola et ulysse couverture

Lien d’achat Amazon – 2 euros – : Clic ici

Les éditions YakaBooks

yakabooks éditions
Tous les livres de cette maison d’éditions sont proposés au prix unique de 2€.

Découvrez les éditions YakaBooks : Clic ici

Les illustrations : Pauline Amélie Pops
Les illustrations sont bien réalisées de couleurs tendres, j’ai beaucoup aimé la couverture.
La page Facebook de Pauline Amélie Pops : Clic ici

Le résumé :

Lola est bien seule depuis que ses deux meilleures amies ne lui adressent plus la parole. Pourtant, elle aimerait leur parler de ce grand cheval noir qu’elle croise sur le chemin pour aller à l’école et qui l’effraie. Lola s’applique à l’éviter quand, un soir, elle ne perçoit plus aucune trace de l’animal…

Ma petite chronique :

Je remercie les éditions YakaBooks pour cette proposition de service presse via le si SimPlement Pro.

L’écriture est fluide et les illustrations sont très jolies, aux couleurs douces et tendres.

Ayant reçu la version papier, j’ai pu apprécier la qualité du papier glacé, une première et quatrième couverture illustrées qui plaisent énormément aux enfants. Même s’il reste fragile pour les plus petits, cela reste un détail vu le faible coût de 2 euros pour un livre de 29 pages qui aborde plusieurs sujets de discussion avec notre enfant.
un sujet général facile à utiliser pour des animations lecture, assistante maternelle j’ai pu faire profiter Victor 4 ans et demi et Maxime 3 ans qui étaient très attentifs durant la lecture.(voir photo en fin de chronique)

Lola est une petite fille qui va vaincre sa peur du cheval Ulysse pour le défendre. On retient que Lola prend quelques risques inconsidérés (il ne faudrait pas que les enfants pensent qu’il n’y a aucun danger, mais les parents sont là aussi pour l’expliquer aux plus jeunes pour un animal dont elle a peur. Ulysse lui montrera sa reconnaissance en prenant à son tour la défense de la petite fille, lui démontrant qu’il est très gentil.

2 points faibles :
– le passage où Lola prend des risques inconsidérés, ici dans l’histoire ça se termine bien mais ça n’est pas toujours le cas dans la vie
– la phrase  » Une gamine qui vient de nous faire perdre un paquet de blé » non adaptée à l’âge des enfants, j’ai d’ailleurs remplacé durant ma lecture par : « Une petite fille qui vient de nous faire perdre beaucoup d’argent »

Ce livre est un très bon support pour parler avec les enfants des peurs, des dangers, de la gentillesse et de la méchanceté.

Je recommande chaleureusement ce livre.

En connaître plus  sur l’auteur :

Ses autres livres dans un autre registre : Clic ici

q

 

yyoz1tnt

 Ma synthèse

Auteur : Julien Leclercq
Illustrations : Pauline Amélie pops
Chez les éditions YakaBooks
Tranche d’âge : 4-7 ANS
Nombre de pages : 29

Mes petites notes

        Auteur :   8/10
Illustrations :  10/10
          Le livre :  18/20

yyoz1tnt

 

Casting! Black & White par Kandly Spence

L’auteure : Kandly Spence

17198210_10155061603824699_1119604147_n

Je suis née en 1975 en Lorraine, mais je suis très vite arrivée en Belgique ou je vis depuis. Ou presque. Tantôt à Nice, tantôt à Paris, il m’a fallu devenir maman d’un petit gars en 2006 pour m’établir définitivement ici. Anciennement assistante de direction, aujourd’hui reconvertie en coach vocal au sein de ma propre entreprise: Ness Coaching & Music box, j’ai donc posé mes premiers mots d’écrivain le 15 octobre 2017.
2 romans et 3 nouvelles à mon actif depuis, dont une qui sera éditée cette année chez Lamiroy dans la collection « Opuscules »
Mes expériences en tant que candidate puis en tant que coach au sein des équipes de productions comme celles de la Star Academy et de « Robin des bois » le musical qui m’ont inspirée pour l’écriture des « Casting » même si bien entendu tout cela n’est que pure fiction!

Le livre : Casting ! Black & white

La couverture : En totale adéquation avec le livre, une partie blanche pour la version white, une partie noire pour la black avec une écriture de sang qui rappelle les meurtres.

1

Illustration de couverture par Christelle Delhoye sur Facebook : Clic ici

Genre : suspense
Nombre de pages : 367 (deux fins au choix)
Prix : Broché : 9.99 euros – Numérique : 2.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

Entre Bruxelles et Paris, compétition, mensonges, secrets, jalousie, amour et vengeance se mêlent. Camille, Guillaume, Jessy, Noa, les autres et… LUI! Qui sont ils vraiment? Que cherchent ils exactement? Outre les dénouements et les coupables, les grandes différences entre la version white et la version black résident dans la description des différents incidents, plus légère dans la version white, plus explicite dans la version black, ainsi que dans les références utilisées pour décrire des personnages, ou des situations. Là où la version black s’inspirera plutôt de la vie réelle et de sa noirceur ou de thrillers avec des références à Misery ou à Mesrine, la version white, elle, s’inspirera plutôt de personnages de dessin animés ou de jeux vidéo. Alors? Vous sentez vous prêts à embarquer a bord du vaisseau « Casting! » ? Serez vous plutôt version black ou version white?

Ma petite chronique :

A concept exceptionnel, chronique exceptionnelle, je vais donc vous donner mon avis sur le roman à deux  fins «  Casting ! Black & White » de Kandly Spence, et je la remercie de m’avoir accordé sa confiance en me laissant traiter ce service presse.

j’ai beaucoup discuté avec l’auteure sur ce concept afin de mieux le comprendre.

Au départ deux livres contiennent la même histoire, les mêmes protagonistes mais la fin est complètement différente puisque le coupable des meurtres est différent.
Une version White, conçue pour les plus jeunes à partir de 10 ans, bien que je ne sois pas certaine que ce soit le genre de prédilection des plus jeunes. Mais le concept a été pensé, pour que l’enfant se dise :  » je lis le même livre que papa ou maman » donc pourquoi pas.
et une version Black, conçue pour les jeunes à partir de 15 ans et les adultes. Certes la fin est différente et un peu plus dure psychologiquement, mais aucunement gore.J’ai demandé à ma fille de 16 ans de lire la version white qui a bien aimé dans l’ensemble, mais curieuse elle cherche a savoir la fin de la version Black. De cette façon nous pourrons toutes les deux discuter et argumenter sur les fins.

Après de nombreuses heures de discussion , l’auteure m’annonce qu’après réflexion elle décide de modifier son concept, un seul livre avec deux fins au choix; Je suis ravie il me semble que cette option est plus judicieuse aussi bien pour les lecteurs (moins de frais, un seul livre a acheter) et aussi pour l’auteure qui pourra demander qu’elle est la fin qu’ils apprécient le plus.

Nouveau concept :

Parce que ça vous évite de choisir. Parce qu’un livre coûte moins cher que deux. Parce que ça vous permet à tous de découvrir le second coupable. Et surtout, parce que vous le valez bien 🤣
Le « Casting! » 2.0 est né!
Casting Black & White! 2 romans en 1 seul livre au prix unique de 9.99€ au format papier et TOUJOURS 2.99€ au format numérique!
Elle est pas belle la vie?

Et si finalement le coupable était tout autre ? Si on abordait certains personnages de façon totalement différente ?
Et si cette fois c’était votre petit frère, votre petite sœur, votre fils ou votre fille qui prenaient les rênes du livre ?
Que deviendrait l’histoire dans ses mains ?
Si les garçons n’étaient pas sexy, mais mignons, si les grenades devenaient des carapaces dans Mario Kart ?
Pour le savoir il vous suffit de tourner la page !
*
Si vous, ados, « adulescent » ou adultes, aviez simplement envie d’un destin différent pour Guillaume et Camille, par exemple…

Alors il vous suffit de vous rendre au chapitre 18 de la version White !

 

L’histoire : 
Jusqu’où peut-on aller pour gagner ?
A quoi correspondent les meurtres autour de Camille, jeune femme qui se présente au casting d’une émission populaire de télévision, une sorte de crochet de la chanson.
Plus les pré-sélections avancent plus la pression monte. Chacun des participants veut accéder à la soirée du grand prime où le vainqueur sera élu.
Pendant les sélections, des candidats seront éliminés d’une étrange façon, ils seront retrouvés morts sans indices pour retrouver le meurtrier.
Est-ce la jolie « Jessy » qui serait responsable ? ou son copain le beau Guillaume au regard si envoûtant qui se cache derrière ses Ray-Ban, qui a un comportement étrange mais qui ne laisse pas Camille indifférente.
Camille va jouer les « Columbo » pour essayer de démasquer le coupable, y parviendra-t-elle ?

L’écriture adopte un style très fluide et agréable, des flash-back sur la vie de Camille qui paraissent insignifiants mais qui prennent tout leur sens pour la chute et un rebondissement magistral réserve une belle surprise pour la finale « Black ».

Conclusion :

L’histoire et les deux fins sont intéressantes et bien écrites, juste un peu moins psychologique pour la version White d’où ma préférence pour la Black.

Un concept qui permet  avec l’achat d’un seul livre d’avoir deux histoires et de pouvoir en discuter en famille ou avec d’autres lecteurs.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteure :

Le site de Kandly Spence : Clic ici

Groupe Facebook de l’auteure : Clic ici

Kandly Spence est aussi Coach vocal : clic ici

 

27718546_151667358963165_103176816_n

Photo par Isa Galimage Photography sur Facebook : Clic ici

Les quatre éléments par Noémie VERNIER

L’auteure : Noémie VERNIER

Noémie Vernier photo

 » Noémie Vernier est âgée de 24 ans et réside à Nice. Les Quatre Éléments est son premier roman qu’elle a entamé il y a de nombreuses années et qu’elle n’a cessé d’améliorer. Passionnée par l’écriture et la littérature, elle a suivi des études de lettres et travaille actuellement en bibliothèque tout en écrivant un deuxième roman. »

Le livre : Les quatre éléments
La couverture : Une couverture Amazon qui devrait être retravaillée en couleur.

les 4 éléments couverture

Genre : Jeunesse / Fantasy
Nombre de pages : 648
Prix : Broché : 16.88 euros – Numérique : 4.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

Région parisienne, 1981. Arthur et Lucie, deux adolescents que tout oppose sont entraînés contre leur gré sur les Quatre Éléments, des mondes parallèles qui gravitent autour de la Terre. Ils auront pour mission de mettre fin au conflit engagé par Thalès, un ancien ministre déchu sur le point de s’emparer de ces mondes suite à l’inexplicable disparition de l’Impératrice. Ils se lanceront alors dans une quête pleine de mystères et d’intrigues politiques durant laquelle ils devront affronter d’anciens souvenirs et réunir une amulette légendaire avant Christie, une jeune femme aussi énigmatique que redoutable… Plusieurs questions les tourmenteront : Qu a-t-il bien pu arriver à l’Impératrice des Quatre Éléments et quelles sont les vraies motivations de Thalès ?

Ma petite chronique :

Un fantasy de 648  pages pourrait faire peur !

Et bien non ! J’ai trouvé la lecture du roman « Les quatre éléments » de Noémie Vernier très agréable à lire et je la remercie de m’avoir accordée sa confiance pour ce service presse.

Il faut toutefois rester concentré sur la lecture car l’auteure vous fait voyager entre présent et flashback très bien dosés.

Lucie et Arthur ont été élus pour retrouver les 4 parties qui s’associent pour former l’amulette des quatre éléments (Terre-Air-Eau-Feu) qui permettra de mettre fin à des années de guerre.
Ils se retrouvent projetés dans un monde parallèle découvrant chaque élément et leur dirigeants aux puissants pouvoirs.
les batailles sont rudes et font appel aux magies blanches et noires.

Comment deux adolescents venus de la planète Terre vont-ils pourvoir évoluer dans un monde où ils devront adopter un comportement de guerrier ? Pourront-ils rentrer sur Terre une fois leur mission accomplie ?

L’écriture fluide de Noémie Vernier m’a transportée au centre de cet univers. Les sublimes descriptions des lieux et personnages interpellent l’imaginaire du lecteur. j’imagine très bien une version cinématographique. J’ai passé un agréable moment avec Lucie et ses amis.

Ma petite note : 9/10

En savoir plus sur l’auteure :

La page Facebook de l’auteure : Clic ici

Les 4 éléments illustration