ValL, bipolaire… et plus si affinités Valérie Labasse-Herpin

L’auteure : Valérie Labasse-Herpin

L’image contient peut-être : 1 personne, plein air

Valérie Labasse-Herpin est atteinte de troubles bipolaires.

Installée à Boston avec sa famille, elle a longtemps vécu sa maladie dans une terrible solitude intérieure.

A travers son premier ouvrage, « ValL bipolaire… et plus si affinités » (2013), elle brise le silence autour d’une maladie méconnue.

Après « Vall poétise » (2014), Valérie Labasse-Herpin signe son troisième ouvrage « Les affinités gourmandes de Vall » (2015) publié à la Compagnie Littéraire.

La maison d’édition :
La Compagnie Littéraire —–> Clic Ici

Résultat de recherche d'images pour "La Compagnie Littéraire"

Le livre : 

Page Facebook du livre : clic ici

VALL BIPOLAIRE

Genre : Autobiographie-Témoignage-Psychopathologie

Nombre de pages : 128

Prix :Broché : 16.50 € – Numérique : 4.99 €

clic ici pour le lien d’achat FNAC
clic ici pour le lien d’achat AMAZON

Le résumé :

ValL travaille, elle a une famille, un mari, un jeune fils. Elle a donné le change tant qu’elle a pu, mais au prix de la pire solitude intérieure. Et puis, un jour, c’est le diagnostic: « Bipolaire à tendance schizophrène » ! Symptômes présents, dépressions cycliques, médicaments depuis longtemps déjà …  » Avouer sa maladie est un grand pas vers la guérison « , nous dit l’auteur, Valérie Labasse-Herpin. Et c’est, là aussi, le but de l’écriture. ValL bipolaire … et plus si affinités est un témoignage fort, avec des souvenirs d’enfance poignants et un grand accent de sincérité. Parlant de son dédoublement de personnalité, Valérie Labasse-Herpin nous dit: « , Un jour, à un moment où je ne trouvais plus de solutions à ma souffrance, Mary est apparue « . Mary, c’était le côté euphorique et fort qui prenait la relève … Ainsi, ValL et Mary conversent et vivent ensemble …  » Etre bipolaire, c’est vivre dans un monde où les choses et les êtres n’existent qu’à vos yeux  » écrit ValL. Elle ajoute encore, faisant écho au combat du Professeur John Nash contre la maladie, « Mais le plus difficile à vivre, c’est de faire la différence entre les hallucinations et la réalité ». L’avenir ? L’espoir de redécouvrir le soleil au bout du tunnel. L’auteur rend également ici hommage à sa famille, à son entourage et particulièrement à son mari qui sait l’accepter avec ses symptômes et qui la réconforte. Valérie Labasse-Herpin vit aujourd’hui aux USA.

Ma petite chronique :

Un témoignage lourd et poignant.
Parler de soi est souvent difficile, confier ses problèmes de santé l’est encore plus.

C’est l’histoire de Valérie Labasse, Vall, souffrant de bipolarité,qui ne veut plus se taire.
Elle va faire table rase et se mettre à nu avec beaucoup de courage.

le livre est court et manque un peu de chronologie. Mais les quelques lignes poétiques qui commencent chaque chapitre et y annoncent le sujet traité rendent la lecture agréable.

Vall nous expliquera la souffrance endurée par le fait de devoir taire sa maladie à un entourage qui ne l’a comprend pas.
Elle avouera tout, comment elle a manipulé  et séduit la gente masculine, comment en prétextant la dépression elle tombera dans la longue descente aux enfers de l’alcoolisme pendant trois ans.
Elle nous parlera de sa solitude et de son « fantôme » Mary. (phénomène de double personnalité)

« Alors regardez autour de vous, il y a certainement une personne qui a besoin juste de votre sourire et de votre compréhension. »

Avec beaucoup d’optimisme, Vall nous dévoilera les symptômes de la maladie et comment avec quel courage elle décidera de lutter avec un traitement pour remonter la pente et se stabiliser.

« La vie n’est pas un long fleuve tranquille mais tant que le bateau ne coule pas,il y a de l’espoir. »

Ma petite note : 8.50/10

La bipolarité c’est quoi ?

Le trouble bipolaire est un trouble de l’humeur (avant intitulé : psychose maniaco-dépressive (PMD)). Il se caractérise par une variation anormale de l’humeur : alternance de périodes d’excitation (manie ou hypomanie) et de dépression, voire de mélancolie profonde, entrecoupées de périodes de stabilité. Le terme « bipolaire » évoque les deux pôles manie et dépression, entre lesquels l’humeur oscille.

Les troubles bipolaires sévères touchent 1 à 2 % de la population, et trois fois plus dans leurs formes moins graves. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ils comptent parmi les dix maladies les plus coûteuses et invalidantes. Le taux de mortalité des personnes atteintes est 2 à 3 fois plus élevé que celui de la population générale. Le risque suicidaire est important (20 % des patients). Le diagnostic est souvent fait tardivement (8 à 10 ans d’évolution), ce qui aggrave le pronostic. Les troubles peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie affective, familiale, professionnelle et sociale.
En savoir plus —-> clic ici

La suite…

 

En connaître plus sur l’auteure :

Les journaux :

Madame Le Figaro.fr  —-> clic ici

L’OBS Le Plus —-> clic ici

—-> clic ici

Paris Match   —-> clic ici

La radio :

Vivre FM —-> clic ici

Autres :

Conférence BOSTON —-> clic ici

Les écrivains libres : —-> clic ici

Site Linked in :  clic ici

Humanvibes : clic ici

Pages Facebook :

Du rire aux larmes Valérie Labasse  —-> clic ici

Les créations de Valérie Labasse   —-> clic ici

Soirées de Paris – Valérie labasse  —-> clic ici

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s