Archive | septembre 2017

Tombent les anges par Marlène CHARINE

L’auteure : Marlène Charine

PhotoIma-1024x1024

 

Le nez en permanence plongé dans un livre depuis l’enfance, Marlène Charine a sauté le pas de l’écriture il y a un peu plus de deux ans. Sans doute pour compenser la rigueur de son métier scientifique, ses récits, romans ou nouvelles, ont tous une saveur d’imaginaire. Le Projet Alice, un thriller teinté d’anticipation, est son premier roman.

Avec Tombent les anges , Marlène Charine confirme son talent indéniable pour construire des intrigues à la fois percutantes et captivantes. Un thriller digne de ce nom, rythmé par une écriture fluide et subtile.

Elle passe de préférence le reste de son temps libre en nature, chaussures de randonnée ou baskets de course aux pieds. Lausannoise de naissance, Valaisanne de cœur, elle vit depuis plusieurs années dans la région de Bâle.

 

Le livre : Tombent les anges
La couverture :  Magnifique représentation d’une aile d’ange déployée similaire à la description d’un tableau cité dans le roman

51mrU73epjL._SX331_BO1,204,203,200_

Genre : Thriller-Paranormal
Nombre de page : 274
Prix : Broché : 16.euros – Numérique : 5.99 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Editions : Numériklivres —>  Clic ici

LogoNLorange

Le résumé :

Lors d’une perquisition de routine, Cécile, jeune policière désabusée et limite borderline, vit une expérience hors du commun qui va faire basculer son existence.
Audrey, jolie infirmière de vingt-cinq ans, met fin à ses jours dans la salle de bain de son luxueux appartement du XVe arrondissement. Elle ne s’y trouve pas seule.
Contactée par le Lieutenant Kermarec, Cécile n’a pas d’autre choix que d’écourter ses vacances forcées. Et après tout, il est bien le seul à ne pas la prendre pour une cinglée…

ma petite chronique :

Une sublime couverture, un résumé attirant, c’est avec plaisir que j’ai postulé pour ce service presse du site SimPlement, « Tombent les anges » de Marlène Charine.

L’auteure m’a de suite séduite et embarquée, je n’avais aucune envie de fermer le livre et presque triste d’en avoir terminé la lecture, de devoir quitter les personnages principaux très attachants.

Cécile, est jeune femme fragile et perturbée. Après une déception amoureuse elle s’engage dans la police afin de repousser ses limites et prendre confiance en elle.

Lorsque Cécile arrive sur la scène de crime, elle ressent comme un malaise que ses collègues ne perçoivent pas.
Quand elle se met à avoir des visions, elle pense être bonne pour la psychiatrie et se réfugie chez sa soeur.
Alors qu’elle est sur le point de donner sa démission, le Lieutenant Kermarec lui demande d’écourter ses vacances et de bien vouloir rejoindre son équipe. Si tous ne sont pas convaincus par ses dons, Merlin Kermarec, ne doute pas une seule seconde et l’incite à poursuivre ses investigations à ses côtés. Un duo harmonieux et en osmose.

Un thriller surprenant et complet, tout y est !

Le froid qui vous parcourt, le suspense tout au long du roman, la naissance d’une jolie petite romance et même quelques touches d’humour.
Sans transition on passe de la vie passée de la victime, à celle de l’enquête captivante rondement menée. le lecteur ne s’ennuie pas et évolue au rythme de l’enquête.
Le dénouement est inattendu et surprenant, l’écriture de l’auteure fluide et addictive.

Je remercie l’auteure, Marlène Charine, de m’avoir offert ce merveilleux moment de lecture et je recommande vivement ce thriller.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteure :

Marlène Charine

Son 1er roman :  Le Projet Alice —–>  Clic ici

Son blog :  Clic ici

revesdanges

 

 

 

Publicités

Shouna par Amélie DIACK

L’auteure : Amélie Diack

21984074_10211780228514806_624682160_n

Je suis née à Dakar, au Sénégal. Je suis riche de mon métissage. En effet, je suis sénégalaise, martiniquaise et française. Une pluriculture. Une ode à la tolérance et à l’acceptation de l’autre.
Après avoir fait des études d’infirmière, j’ai dû arrêter mes études et devenir aide-soignante. Métier que j’ai eu le bonheur d’exercer durant dix sept ans. J’ai finalement opté pour le social. Je suis actuellement assistante sociale territoriale.

Le livre : Shouna
La couverture : La couverture emmène sans équivoque le lecteur en forêt Africaine

téléchargement (1)

Genre : Fantastique
Nombre de pages : 180
prix : Broché : 15.50 euros

Lien d’achat FNAC :  Clic ici

Musique en accord avec le roman : Yay Boy de Ismaël Lô —–>  Clic ici

Il s’agit d’un fils qui devenu adulte et père de famille, demande pardon à sa mère pour tout ce qu’il lui a fait subir quand il était petit. En gros, il lui dit maintenant que je suis père, je me rends compte du trésor de patience que tu as eu en m’élevant, de tout l’amour que tu avais pour moi. Alors, il s’excuse pour n’avoir pas compris plus tôt. C’est cet amour maternel que l’auteure Amélie Diack associe à Shouna.

Le résumé :

Un petit être est né. Sur ses épaules repose l’avenir du Monde. L’avenir des Mondes. Il sera le lien entre les Hommes, les Esprits, les Ancêtres. Que choisira-t-il ? L’histoire d’un voyage épique au travers d’une histoire africaine.

Ma petite chronique :

Avec « Shouna » je découvre la plume fluide et envoûtante de Emilie Diack, que je remercie pour ce service presse.

Nous entrons dans un univers fantastique de contes et légendes Africaines.
Shouna est né, et plus rien ne sera jamais comme avant. Il est né pour régner en Maître, roi des animaux de la forêt.

Issu de Diolor, mère maudite infertile et repoussée de tous pour s’être assise sur un mortier enfant (offense envers les Dieux), et d’un père veuf Ndiogou, qui eu pitié de la pauvre fille, il grandit dans la forêt avec sa cour et ses serviteurs.

Seul, il cherchera à découvrir la vie de ses ancêtres afin de savoir quelle direction prendre. Le monde dans lequel il évolue est maudit. De suspense en rebondissements le début du roman sera complètement bouleversé. Des découvertes surprenantes et inattendues.
Les animaux de la forêt sont la cour de Shouna, même les astres sont soumis, la lune et le soleil brillent en fonction de ses humeurs ingérables.

Mais Shouna cherche à comprendre, fait-il vraiment parti du monde des ténèbres ? Est-il né pour perpétuer le mal ? Ses parents lui ont-ils dit toute la vérité ?

J’ai été littéralement envoûtée par l’écriture fluide et poétique de l’auteure, par le mythe africain et l’ambiance terrifiante. j’ai hâte de retrouver les personnages si effrayants soient-ils.

Ma petite note : 8.5/10

En connaître plus sur l’auteure :

Amélie Diack

Le site  :  Clic ici

Le blog :  Clic ici

Le Facebook :  Clic ici

 

Image associée

Bertrude Bouboule fait de nouvelles rencontres par Sandriana GREY

images (1)

Chaque mercredi, je posterai une petite chronique jeunesse, pour les enfants de 1 à 14 ans. Au delà nous passons dans la catégorie Young adultes.

yyoz1tnt

Bertrude Bouboule fait de nouvelles rencontres

yyoz1tnt

 

L’auteure : Sandriana GREY

51n83dfnO3L._UX250_

Sandriana est une romancière française née en 1970 qui écrit de la littérature sentimentale mais aussi des romans pour enfants.
Comme les héros de ses romans, Sandriana vit dans le Sud de la France. Enfant, elle s’est découvert deux passions : la lecture et l’écriture. Elle a d’ailleurs passé un baccalauréat littéraire. Ensuite, pendant de longues années, les aléas de la vie prirent le dessus et elle déposa sa passion pour l’écriture dans un coffre fort dont elle seule détenait la combinaison.
Ainsi, celle-ci sommeillait toujours en elle, prête à refaire surface un jour ou l’autre, au moment qu’elle seule jugerait le plus opportun ; ce qu’elle s’octroya de faire après son divorce, pour son plus grand plaisir, et peut-être bientôt aussi le votre. À ce jour, Sandriana ne regrette pas d’avoir composé cette combinaison « histoires, songe, amour, passion, drame, émotion, aventure, évasion », une combinaison aux couleurs des sentiments, pour ouvrir ce coffre fort aux merveilles car il n’y a que lorsqu’elle écrit qu’elle parvient à s’enfermer dans une bulle et à oublier pendant un court instant les vicissitudes de la vie. Pour oublier leurs soucis, certains se saoulent, d’autres fument de l’herbe. Elle, elle écrit. Au moins, cette drogue là n’est pas toxique car le pire qui puisse arriver à celui qui la prend est de partir en voyage dans un pays qui s’appelle : IMAGINAIRE.

 

Le livre : Bertrude Bouboule fait de nouvelles rencontres

41r4n50nBBL._SY346_

Le genre : Jeunesse
Nombre de pages : 93
Prix : Broché : 7.50 euros – Numérique : 2.99 euros

lien d’achat Amazon : Clic ici

le résumé :

Malgré l’abandon de son père quand il avait deux ans et l’absence de sa mère depuis six mois, Bertrude Bouboule, surnommé Bébert, bientôt âgé de cinq ans, en plus d’être un bambin très dégourdi doté d’une répartie à revendre, respire la joie de vivre. En fait, ce petit garçon au grand coeur et rondouillard, car très gourmand, fan du dessin animé « les Simpson » (Bart en particulier), a un secret pour atténuer sa tristesse : se confier à son chien Chamallow, un montagne blanc des Pyrénées, mais aussi faire des bêtises pour se faire remarquer, au grand dam de cette assistante maternelle vivant dans le Sud-est de la France, près d’Avignon, à laquelle il fut confié après le départ de sa mère, et qu’il appelle affectueusement « Nounou ».

Mais Nounou espère que l’entrée en maternelle de Bertrude, prévue dans deux jours, le rendra moins espiègle. Elle est loin de se douter que pendant ces deux jours Bertrude va faire de nouvelles rencontres, l’entraînant dans des péripéties dont lui seul a le secret .

Ma petite chronique :

Je retrouve Sandriana Grey dont j’apprécie la plume fluide et agréable avec cette fois ci un livre jeunesse : Bertrude Bouboule fait de nouvelles rencontres.

Bertrude Bouboule de son surnom Bébert est un petit garçon de quatre ans et demi un peu « enrobé » car très gourmand, dégourdi et assez en avance pour son âge, ce qui lui donne un côté comique et attendrissant.
Il faut dire que la vie ne l’a pas vraiment épargné, son papa est parti les laissant seuls avec sa maman qui a fait quelques bêtises pour subvenir à leurs besoins quotidiens et qui malheureusement se retrouve en prison.

Bertrude est donc confié avec Chamallow son chien, fidèle compagnon et confident, chez une nounou qui s’occupera bien de lui. Il a soif de connaissance et n’est jamais le dernier pour quelques bêtises.
Alors, lorsqu’il va découvrir le monde « des gens du voyage », il sera très à l’écoute des explications de son nouvel ami sur les animaux du cirque qui les accompagnent, et les coutumes des « gitans ».

Un livre plein de bonne humeur qui fait passer un bon moment tout en apprenant les coutumes des gens du voyage aux plus jeunes afin d’éviter rumeurs et préjugés.
Les enfants apprécieront les habitudes des différents animaux du cirque.

Je remercie Sandriana Grey pour ce service presse jeunesse que je recommande aux enfants à partir de 8 ans.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteure :

Les autre livres de l’auteure Clic ici

La page Facebook auteur  Clic ici

Sa page Facebook Clic ici

Page Facebook dédiée à ses livres Clic ici

Le site web de l’auteure Clic ici

Retrouvez Sandriana GREY sur TWITTER  Clic ici

yyoz1tnt

 

 Ma synthèse

Auteur :  Sandriana Grey
Illustrations : aucune(normal pour la tranche d’âge)
Tranche d’âge : A partir de 8 ans
Nombre de pages : 93
Prix : 9.50 euros/Numérique : 2.99 euros

Mes petites notes

Auteur :      9/10
Illustration :  aucune
Le livre :      18/20

merci pour les coms

 

La clé d’Oriane par Leslie HELIADE

L’auteure :

81AJms0CZXL._UX250_

Leslie Héliade est professeure certifiée de Lettres Classiques. Après quelques années d’enseignement, elle s’expatrie en Inde, en Allemagne, puis en Australie.

Suite au succès des ses premiers romans, elle décide de se consacrer à l’écriture.

Le livre : La clé d’Oriane

la clé d'oriane

Genre : Fantastique
Nombre de pages : 201
Prix : Broché : 9.99 – Numérique : 3.99

Lien d’achat Amazon :  Clic ici

Le résumé :

un roman fantastique plein d’humour 

Oriane est une dessinatrice talentueuse. Elle tente de se remettre d’une rupture difficile en s’adonnant à sa passion, les jeux vidéo en ligne. Mais lorsqu’un joueur apparaît chez elle en lui demandant son aide, tout est bouleversé…

Bien malgré elle, l’héroïne se trouve entraîné dans une enquête haletante qui fait hurler de rire à chaque page !

Ma petite chronique :

Oriane est une jeune femme au style gothique, passionnée de jeux de rôle.
Suite à une brutale rupture amoureuse, elle emménage chez une amie et se réfugie dans les jeux vidéo perfectionnés où le joueur se retrouve en immersion totale.
Tellement vrai qu’elle déconnecte parfois de la réalité.

Lorsqu’un matin elle se retrouve nez à nez avec le personnage de jeu virtuel au milieu de sa chambre, elle pense rêver ou avoir à faire à une blague de mauvais goût.

Comment fera Oriane pour expliquer la présence d’un personnage fictif invisible aux yeux des autres ?
Pourquoi le personnage l’a t-elle choisie ?

D’une plume fluide et agréable l’auteure nous embarque dans un univers de jeux vidéo et tout comme les personnages auxquels on s’attache rapidement, nous entrons dans un monde d’addiction totale ou il n’est plus possible de fermer le livre.

Du suspense, de l’humour, une jolie romance parsemée de rebondissements et une fin  bien travaillée, donnent à ce livre un roman que je recommande vivement.
J’ai passé un très bon moment de lecture et je remercie Leslie Héliade pour ce service presse.

Ma petite note : 10/10 un coup de coeur

En connaître plus sur l’auteure :

Le blog de Leslie  Héliade :  Clic ici

La page Facebook de Leslie Héliade  :  Clic ici

zone-360-salle-de-jeux-geek-Millau-realite-virtuelle

 

 

Lunes et sang -Première lune par Eunice DM

L’auteure : Eunice DM

Eunice DM

Eunice est née au Portugal, à Santarém, dans la région du Ribatejo, mais vit en France depuis plus de vingt ans. Bercée pendant son enfance par la littérature de l’imaginaire et notamment les contes merveilleux que lui racontait son grand-père, elle a eu envie de se lancer, à son tour, dans l’écriture de romans de fantasy jeunesse. Timide, discrète mais parfois rebelle c’est dans la poésie qu’elle fait passer ses émotions

Le livre : Lunes et sang
La couverture : Illustration par  (son site : Clic ici)

18119232_10211549369303600_637497180330426467_n

Genre : Fantastique/Jeunesse
Nombre de pages : 169
Prix : Broché : 12.00 euros

Maison d’éditions : Verte Plume Editions

Le résumé :

Maquette complète Eunice DM

Ma petite chronique :

Rejetée par ses parents depuis la naissance suite à une malédiction, Valentina vit avec sa sa grand-mère dans un village de montagne.
Lors d’une promenade elle rencontrera, Tim, un magnifique loup blanc réfugié avec sa meute dans les forêts. Tim est différent de ses frères et soeurs, il est le seul au pelage blanc comme la neige et se sent très attiré par le mode de vie des humains, sans leur vouloir de mal.

Depuis quelques temps, les troupeaux sont attaqués et les villageois en colère parlent d’organiser une chasse aux loups, mais sont-ils les responsables de ces pertes de bétail ?

Jean, un jeune homme du village, amoureux de Valentina en est persuadé, et il fera tout pour pousser son père et les autres villageois à se révolter. De son côté, Valentina ne le supporte plus, toujours derrière elle à surveiller ses moindres gestes, elle ne l’aime pas, mais Jean ne veut rien entendre.

Comment expliquer que Tim et elle, entretiennent une magnifique histoire d’amitié, depuis qu’ils ont découvert qu’ils pouvaient communiquer par télépathie.
Mais un soir de pleine lune un chose incroyable va arriver, et ils devront redoubler de prudence face à la colère du village.

Que s’est-il passé ce soir de pleine lune ?
Comment une amitié entre un loup sauvage et une jeune fille est-elle possible ?
Tim échappera t-il à la traque et à la persécution de Jean ?

J’ai retrouvé l’écriture fluide et agréable de Eunice DM. Une nouvelle fois je suis séduite par cette histoire destinée à un public à partir de 12/13 ans, les passages sentimentaux sont très sobres.
L’auteure a un certain talent pour nous embarquer, avec des récits magiques, des personnages attachants comme Valentina ou Tim, mais aussi très agaçants comme Jean qu’on a presque envie de frapper par moment.

Je remercie l’auteure pour ce service presque, et j’ai vraiment hâte de retrouver la suite des aventures dans le tome 2.
Je conseille vivement ce livre aux adolescents qui aiment le suspense et le fantastique.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteure :

Le site internet de Eunice DM :  Clic ici

La page Facebook de Eunice DM :  Clic ici

21476103_10213728490476523_1214741984_n

Les décharnés: Une lueur au crépuscule Par Paul CLEMENT

L’auteur : Paul Clément

Paul Clément

Âgé de 25 ans, Paul est diplômé d’une école de commerce de Lille ainsi que d’une université de Brisbane en Australie.
Passionné d’écriture, il voue surtout une passion dévorante aux zombies et autres morts-vivants auxquels il dédie un blog (myzombieculture.com), le premier site francophone consacré à la culture zombie, dont il est le fondateur et le rédacteur en chef.
Fruit de ses deux passions, Les Décharnés Une lueur au crépuscule est son premier roman, suivi en septembre 2016 de Creuse la mort, son thriller horrifique. Il écrit aujourd’hui son troisième roman.

Le livre : Les décharnés: Une lueur au crépuscule
La couverture : Pas besoin de lire le résumé pour savoir où on va !

téléchargement

Genre :Prix Livraddict 2016 – Catégorie Fantastique.
Élu « Meilleur roman SF / Fantasy » aux Indés Awards 2017.
Nombre de pages : 334
prix : Broché : 12.99 euros – Numérique : 3.99 euros

Lien d’achat Amazon :  Clic ici

Le résumé :

« Provence. Une journée de juin comme une autre… jusqu’à ce que tout bascule dans l’horreur.
Imaginez que tous vos repères quotidiens ne soient soudain plus que des résidus du passé. C’est la réalité que Patrick, un agriculteur misanthrope et vieillissant, doit embrasser de la manière la plus brutale possible. Et que va-t-il bien pouvoir faire de cette foutue gamine qu’il vient de sauver de ces monstres qui errent dehors ? Sa vie vient de changer à tout jamais et pourtant ce n’est que le début. »

Ma petite chronique :

Je découvre l’auteur, Paul Clément, dans un genre qui m’est totalement inconnu : Les zombies.

Dès les premières pages l’auteur nous plonge dans un état de frayeur et d’angoisse presque insoutenable.

Patrick, paysan isolé, contemple cyniquement la grande route qui traverse et qui est venue dénaturer depuis peu ses champs. Lorsqu’un embouteillage se forme sous les coups de klaxons cela l’amuse beaucoup de constater que pour gagner quelques minutes précieuses les automobilistes se retrouvent coincés.
Que se passe t-il ? un accident ?

Agacés les hommes en viennent aux mains puis aux dents !!!
Ils se tuent entre eux mais se relèvent, non il ne rêve pas il n’a le temps que de sauver une fillette dont la mère vient d’être renversée et de se barricader à l’étage de sa ferme.

Mais que vont-ils devenir ? pourront-ils échapper à cette horde de morts-vivants qui ne fait que se multiplier?

L’auteur connaît son sujet et nous embarque facilement. J’ai perçu quelques longueurs répétitives, mais à chaque fois un rebondissement venait me remettre en apnée, préssée de tourner les pages pour en connaître la suite.
Je me suis attachée aux personnages pourtant cynique de Patrick, mais si touchant auprès de cette petite fille de huit ans qu’il finira par aimer malgré lui. Un peu surprise par la fin, je n’ai pas été déçue par cette première lecture au pays des zombies.

Ma petite note : 8.5/10

En connaître plus sur l’auteur :

Les autres romans de Paul Clément : Clic ici

La page Facebook de l’auteur : Clic ici

z

Etats d’âme… de Femmes par Isabelle FLÜCKIGER JACHYM

L’auteure : Isabelle Flückiger Jachym

Isabelle Flüchiger Jachym
née le 16 novembre 1965 à Héricourt (70) originaire de Granges le Bourg (70) habite à Longevelle sur Doubs ( 25). Mariée , un enfant.

J’ai habité 10 ans à Belfort (90), une ville que j’aime énormément. J’exerce la profession d’aide soignante à Montbéliard ( 25) mais je me sens avant tout auteur.

J’écris de la poésie depuis des années.

Amoureuse de la nature, de la terre, de la justice, j’essaie de sensibiliser l’humain dans mes textes dont certains font partie de recueils (également à la recherche d’une maison d’édition).

Vie associative : membres de deux associations dont les amis de la nature de Saulnot et environs), je fais partie du conseil d’administration cette année, je suis membre depuis une trentaine d’années, mon père en est le président depuis 41 ans), je suis donc très sensible à tout ce qui est défense de la nature et les animaux.

Le livre : Etats d’âme… de Femmes (poésies)
La couverture : Une photo de femme pensive prête à nous dévoiler ses secrets

51gW6oJyS4L._SX326_BO1,204,203,200_

Genre : Littérature / Poésie
Nombres de pages : 108
Prix : 10.00 euros

Lien d’achat Amazon : Clic ici

Le résumé :

femmes du monde, de toutes époques, de tous les âges, des ressentis, des sentiments… poèmes d’émotions.

51Hgeld+-jL

Ma petite chronique :

« Une sublime découverte »

Lorsque l’auteure m’a proposé le service presse de son livre, j’ai de suite été honnête en lui disant que la poésie était loin d’être mon genre de prédilection, mais qu’après tout je voulais bien essayer.

C’est donc avec beaucoup d’appréhension que j’ai ouvert le livre. A la lecture du premier récit, je me suis dis « tiens c’est plutôt pas mal écrit », j’ai poursuivi ma lecture de texte en texte, je ne pouvais plus fermer le livre.

D’une écriture fluide et agréable, l’auteure nous transporte dans des situations réalistes où la plupart des femmes se retrouvent.
j’ai découvert des textes courts romantiques et poétiques.
J’ai beaucoup aimé, « chéri j’ai raté la purée » qui avec beaucoup d’humour, statut sur le sort de l’épouse ou de la cuisinière,  « Un ado à la maison » qui séduira toutes les mères d’adolescents.
J’ai été touchée par  « L’amitié c’est… », ou encore « A toutes ces femmes qui pleurent » hommage poignant aux mères ayant perdus un enfant avant même leur naissance.
Je me suis totalement retrouvée dans ce dernier  » A force de s’oublier »

Bref je pourrais vous citer tous les titres de son livre car Isabelle Flückiger Jachym, que je remercie chaleureusement, m’a réconciliée avec la poésie et j’en suis bluffée.

Ma petite note : 9/10

En connaître plus sur l’auteure :

Le magnifique site de l’auteure : Clic ici

La page Facebook où elle propose au public, ses citations, textes et poèmes en tout genre avec un style qui lui est propre : Clic ici

red rose flower, old letters and antique feather pen